Les maladies virales

Il existe de nombreux virus s’attaquant aux productions avicoles, mais les maladies virales les plus courantes sont la Maladie de Marek, la Maladie de Newcastle, la Maladie de Gumboro et la Bronchite Infectieuse.

La maladie de Marek

Due à un herpes virus, elle se manifeste à partir de 6 semaines par des paralysies consécutives à des lésions nerveuses atteignant surtout les pattes, mais aussi les ailes et, après 10 semaines, par des tumeurs dans différents organes ou tissus : poumons, reins, foie, ovaires.
La contamination peut s’effectuer dès les premiers jours de vie, et le virus est ubiquitaire. Il faut donc vacciner les poussins dès l’éclosion.
Le virus est excrété dans les follicules plumeux, ce qui est à l’origine des contaminations par les poussières que les poussins inhalent.
Chez les sujets non vaccinés, les pertes peuvent dépasser les 40%.

 

La maladie de Newcastle

Elle est due à un paramyxovirus. Les sujets atteints peuvent, plus ou moins rapidement et de façon plus ou moins marquée, manifester un abattement, de graves troubles respiratoires avec diarrhées et problèmes nerveux : tremblements, torticolis, mouvements anormaux, paralysies…
L’évolution peut être fatale en quelques jours ou, au contraire, aller vers une guérison naturelle qui pourra laisser des séquelles nerveuses.
Les complications dues aux mycoplasmes, colibacilles, pasteurellas, sont courantes et aggravent le tableau clinique.

La surveillance de cette maladie fait l’objet d’une législation particulière : les volailles participant à des expositions ou les pigeons de concours doivent être vaccinés avec un vaccin inactivé.

 

La maladie de Gumboro

C’est une maladie virale qui atteint les jeunes volailles. Elle s’attaque à l’appareil immunitaire des oiseaux, ce qui réduit considérablement leur résistance aux maladies classiques.
Selon l’âge de contamination, et la souche du virus, la Gumboro peut entraîner d’importantes mortalités (50%) sur quelques jours, de la diarrhée, des difficultés à se déplacer… Le diagnostic est confirmé par l’aspect hypertrophié, voir hémorragique de la Bourse de Fabricius.

 

La bronchite infectieuse

Elle est due au coronavirus. Ce virus possède un tropisme pour l’appareil respiratoire, les reins et l’oviducte.
Les jeunes animaux présentent surtout des troubles respiratoires : râles, toux, éternuements et jetages. Il y a peu de mortalité (5 à 20%), la guérison se fait généralement en 2 semaines, mais les retards de croissance sont importants et il y a souvent des complications bactériennes (mycoplasmes, E.coli). Sur des adultes, la Bronchite Infectieuse entraîne des chutes de ponte et altère la qualité des œufs.

 

La vaccination

Tous les virus précédemment cités sont omniprésents et ont la plupart du temps des conséquences graves.

Il n’existe aucun traitement curatif : la vaccination est le seul moyen de protéger efficacement.

Chez Aviloisirs, nous avons mis en place des programmes de vaccination rigoureux, assurant ainsi une parfaite protection contre toute ces maladies virales
 :

- Les poussins de 1 jour sont vaccinés contre la maladie de Marek par injection, et reçoivent par nébulisation un vaccin Newcastle, un vaccin Gumboro et un vaccin Bronchite Infectieuse.
- Des rappels Newcastle, Gumboro et Bronchite Infectieuse ont ensuite lieu pendant toute la période d’élevage.

Nos volailles bénéficient donc d’une très bonne immunité.


AccueilAccueil

Panier  

(vide)

Contact

Aviloisirs

72 rue des Marins

59123 Bray-Dunes

France

tél : 06 84 16 61 46

Contactez-nous par email