Les maladies bactériennes

Les mycoplasmoses

Les problèmes respiratoires les plus fréquents chez les volailles sont dues au mycoplasme.
Le mycoplasme entraîne de la toux, des écoulements naseaux, des éternuements, des larmoiements : les volailles malades mangent moins, maigrissent, pondent moins.

 

Les salmonelloses

Les salmonelloses aviaires sont dues à la multiplication de bactéries d’origine intestinale, du genre Salmonella.
La principale salmonellose est la typhose ; c’est une maladie aigue épidémique qui entraîne de l’indolence, une extrémité violacée de la crête et des barbillons, une diarrhée et une mortalité élevée, difficile à différencier du choléra aigu.

 

Les colibacilloses

La colibacillose est due à Escherichia coli, et la contamination se produit surtout par voie aérienne.
Le colibacille peut s’imposer consécutivement à un affaiblissement général par parasitose interne ou déséquilibre alimentaire. Les symptômes respiratoires sont classiques.
La colibacillose peut atteindre les poussins en infectant le sac vitellin (omphalite). Elle entraîne alors perte d’appétit et mortalité.

 

Le coryza infectieux

Cette maladie respiratoire est due à une bactérie : Haemophilus paragallinarum. Elle se traduit par une inflammation aiguë des voies respiratoires supérieures : muqueuse nasale, sinus infra orbitaires, accompagnée d’une conjonctivite.
Les surinfections à mycoplasmose et colibacillose sont très fréquentes.

 

Le choléra aviaire ou Pasteurellose

Le choléra est dû à la bactérie Pasteurella multocida. La transmission se fait par contact direct, par voie respiratoire ou par la nourriture souillée.
La Pasteurellose aiguë évolue très rapidement et cause une mortalité brutale et importante.
La forme moins aiguë entraîne une perte d’appétit, une chute de ponte, de la diarrhée, troubles respiratoires, éternuements, conjonctivite et soif intense.

 

L’entérite nécrotique

C’est une affection du tube digestif due à Clostridium perfringens. Elle entraîne une destruction de la muqueuse intestinale avec diarrhée. Elle peut évoluer seule ou en synergie avec des coccidioses intestinales.

 

Les traitements

On peut traiter les affections bactériennes, selon le stade de l’infection, grâce aux antibiotiques. Consultez un vétérinaire qui vous prescrira la molécule et le traitement adéquat.


AccueilAccueil

Panier  

(vide)

Contact

Aviloisirs

72 rue des Marins

59123 Bray-Dunes

France

tél : 06 84 16 61 46

Contactez-nous par email